Page précédente

Adel Abdessemed

Né en 1971 à Constantine, cet artiste franco-algérien, qui fut d’abord élève à l’École des Beaux-Arts d’Alger, a quitté l’Algérie en 1995 pour poursuivre en France ses études, aux Beaux-Arts de Lyon, avant de partir à New York où il a exposé dès 2001. Éternel exilé, il vit et travaille actuellement à Paris.

Dans ses œuvres, Adel Abdessemed transpose les douleurs du monde, avec son lot de violence, de terreur et d’hypocrisie. Si l’artiste nous bouscule, ce n’est certainement pas pour nous désespérer, mais pour nous rappeler qu’appartenant au monde, étant tragiquement « partie prenante » de sa cruauté, nous avons encore la liberté de choisir entre désillusion morbide et joie d’être en vie. Si ses œuvres nous touchent et frappent notre imagination, c'est aussi parce qu'elles nous proposent des images poétiques qui ne rejettent ni les formes classiques ni la figuration directe, et soumettent à notre interprétation, comme à notre jugement, la violence du monde contemporain sous forme d’allégories.